Maître Yves-André Derouvroy, notaire à Trélon, est décédé accidentellement le 17 novembre 2018. Administrateur de notre association depuis 36 ans, il avait accepté en 2013 d’en être le Président d’honneur.

Enthousiastes de père en fils

Il avait des soucis de santé mais il était toujours actif, assistait aux réunions de bureau, aux conseils d’administration (dont le dernier en date du 6 novembre), aux assemblées générales, aux cérémonies publiques. Enthousiaste, il se tenait au courant de tous les projets et participait aux différentes commissions techniques chargées de préparer l’avenir de « l’Association Traits d’Union ».Son père, Jacques, notaire dans la même étude, avait aussi œuvré pour l’association : administrateur, membre du comité de direction, électeur au 1er degré, il avait travaillé avec Madame Rousselle de 1935 à 1967 et l’avait accompagnée dans l’acquisition, la location de biens immobiliers, de terrains pour agrandir et développer le patrimoine de l’œuvre de l’aérium-préventorium.

Engagé et actif

Succédant à l’étude notariale, Yves-André Derouvroy est devenu à son tour administrateur, membre du bureau puis président le 27-06-2000 en lieu et place du docteur Maurice Grailles. 13 années de responsabilités, d’engagements, de créations et de transformations extraordinaires pour moderniser cette ancienne institution créée en 1922, reconnue d’utilité publique en 1934.Avec Lucien Boudard, directeur général, ils ont construit et reconstruit sans relâche, réhabilité des bâtiments chargés d’histoire, créé de nouveaux emplois au service de celles et ceux qu’il faut accueillir, épanouir, éduquer et protéger et à qui il faut donner une vie meilleure. Avec son successeur, Frédéric Mazarin, ils ont créé le siège de l’association, réorganisé les activités des pôles, modernisé le management, le projet associatif, créé et ouvert le pressing de Fourmies.Il aimait à dire que « l’association était avant tout une équipe fantastique soudée par le même enthousiasme, celui de la solidarité humaine en venant en aide aux plus défavorisés ».

« cette gentillesse inébranlable et contagieuse »

 Nous l’avons toujours connu affable, avec ce sourire naturel et spontané, jamais emprunté et avec cette gentillesse inébranlable et contagieuse. Très abordable, à l’écoute, attentif aux autres, à l’amélioration du sort des plus démunis, il était pour nous une référence.Sans éclats, avec beaucoup de présence et de disponibilité, un esprit de curiosité et d’ouverture, Yves-André Derouvroy a permis d’améliorer au quotidien l’accueil, la prise en charge des enfants, adolescents et adultes de nos établissements. Il a contribué à pérenniser l’œuvre de Jeanne Rousselle et à la préparer pour l’avenir.

Sa réflexion, son analyse des situations, son humour nous manquent déjà.
Nous présentons nos sincères condoléances à son épouse et à ses enfants,

MERCI Monsieur le Président d’Honneur.

Bernard Collin, Président – Françoise Mamé, Vice-Présidente